Pourquoi la Bioénergétique?

 
a. Définition :

Facteur d inhibitionLa bioénergétique est le contrôle de la dimension énergétique, par une approche scientifique, de l’équilibre de l’homme dans son corps, dans sa nutrition, dans sa médication et dans son environnement.
La dimension énergétique de l’homme se révèle être un élément fondamental dans la recherche ou le maintien de son équilibre global, au niveau des différents plans de son être, mais aussi de son environnement. L’expérience confirme également que cet équilibre global constitue un facteur déterminant pour demeurer durablement en bonne santé et pour que les traitements de toutes natures que nous recevons, puissent agir avec une efficacité optimale.

b. Le problème de santé :

Les symptômes d’une maladie peuvent refléter un déséquilibre profondément enraciné dans l’organisme. Ils constituent alors des manifestations de surface qui doivent être perçues comme des alertes appelant à la vigilance. Ainsi, il convient de ne pas se laisser abuser par ces signes, en cherchant notamment à les gommer par un traitement symptomatique. L’intérêt majeur du bilan énergétique réside dans le fait qu’il s’emploie à chercher en profondeur (jusqu’au facteur héréditaire) la véritable origine des troubles dont nous souffrons. Les symptômes n’en sont que des manifestations extérieures destinées à libérer les tensions. Par la réalisation d’un équilibre énergétique global traitant la chaîne causale elle apporte un soulagement réel et durable.

c. Processus évolutif d’un problème de santé :

1° la phase vibratoire :
Le flux énergétique est perturbé et n’arrive plus à une cellule, à une fonction ou à un organe à la suite d’un choc, d’une difficulté relationnelle, affective, d’un deuil,d’ une perte d’emploi, d’une mauvaise alimentation, ou tout simplement dû à une accumulation de stress… Les cellules, les organes ne sont plus alimentés correctement, et les toxines ne se dégagent plus assez rapidement par manque de dynamisme, le corps s’encrasse.
À ce niveau, peu de signes d’alertes se manifestent. La perturbation est au niveau  » vibratoire « . Un bilan énergétique permet de lever ces blocages et d’harmoniser le corps rapidement.

2° la phase énergétique :
La personne concernée ne se sent pas  » équilibrer « , le processus de déséquilibre énergétique continu à évoluer ; elle peut se sentir fatiguée, nerveuse… Ressentir des troubles du sommeil, une migraine passagère, développer des signes allergiques, une baisse du moral, voire être déprimée. Il n’est pas trop tard, nous sommes toujours dans les dérèglements fonctionnels, la maladie ne s’est pas encore développée. Le bioénergétien identifie à l’aide de mesures scientifiques l’origine des perturbations énergétiques et lève les blocages. Le corps retrouve rapidement ses capacités d’auto-gestion, son dynamisme mettant ainsi tout en oeuvre pour gérer ses problèmes, ce qui est sa fonction naturelle.

3° la phase pathologique :
Cette même personne néglige les appels au secours de son corps, le temps passe, la maladie s’installe progressivement, des symptômes apparaissent : tumeurs, fibromes, kystes… Le médecin doit intervenir.
À ce stade, le bioénergéticien ACMOS peut encore agir pour potentialiser toutes les ressources énergétiques du corps permettant ainsi au traitement médical d’être mieux ciblé tout en donnant à l’organisme la possibilité d’atténuer, voire même de contrôler, les éventuels effets secondaires d’une médication cependant indispensable.

4° la phase fonctionnelle :
C’est le dernier stade. La maladie s’est matérialisée dérangeant organes et fonction : les migraines deviennent chroniques, les problèmes endocriniens, l’hypertension, les désordres cardio-vasculaires, gynécologiques. L’intervention médicale lourde est désormais inévitable : c’est la chimiothérapie, la chirurgie…
Le bioénergéticien aide le corps à mieux supporter le traitement de l’opération en renforçant les lignes énergétiques faibles et réduire ainsi les effets secondaires rédhibitoires. Le convalescent  » équilibré  » se rétablit beaucoup plus rapidement après une intervention.

d. L’équilibre personnel :

L’équilibre personnel et global relève d’une grande précision. En effet, chaque individu est unique et les facteurs à l’origine d’un désordre apparent, résultent de prédispositions héréditaires, de chocs psychiques ou physiques subis, non évacués, ou mal régulés. Il est donc de la plus haute importance de considérer précisément, dans le cadre du bilan énergétique, le cheminement personnel d’un désordre. Tout dysfonctionnement organique (maladies, douleurs) ou problème psychique est la traduction d’une perturbation énergétique.
En faisant un bilan, le bioénergéticien répond aux impératifs d’équilibre personnel et donne un schéma unique pour chacun. En effet, les mêmes manifestations peuvent avoir des causes profondes très différentes d’un individu à l’autre, liées à l’hérédité , à la vie intra-utérine, aux différents états physiques et psychiques au cours de la vie.